Partager
plus

Le budget 2011

Budget primitif : les grandes lignes de l’action départementale pour 2011

BUDGET 2011 : 1 306 700 000 €.

  

Solidarité pour tous

 

C’est le credo de la politique sociale avec près de 500 M€, dont la définition d’une nouvelle politique en 2011 en faveur des personnes âgées dans le cadre du nouveau schéma gérontologique départemental. Face au formidable défi de l’évolution de l’espérance de vie (gain de 3 mois chaque année), la collectivité réfléchit à de nouvelles propositions en matière de loisirs de nos aînés, qui seront proposées notamment par la Maison des Seniors qui va ouvrir à Nice.

 

 

Solidarité territoriale

 

Ensuite en direction de tous les territoires des Alpes-Maritimes, avec 72 M€ pour soutenir les projets des communes et intercommunalités après 150 M€ mobilisés depuis 2009 pour 2000 projets.

 

2011 verra enfin l’ouverture de nouveaux chantiers :

 

-    Santé : soutien à l’Institut universitaire de la Face et du Cou et au Synchrocyclotron pour amplifier la lutte contre le cancer.


-    Handicap : un nouveau plan pour accompagner les personnes handicapées dans leur accès aux loisirs, transports et patrimoine naturel, pour aller au-delà du simple versement des prestations.


-    Service Civique : confier des missions d’intérêt général dans les domaines de la santé, du social et de l’environnement pour offrir des perspectives d’avenir à notre jeunesse.


-    Enfance : valoriser les assistants familiaux en leur confiant davantage d’enfants dans le cadre des missions d’aide sociale à l’enfance.


-    Parcs naturels : transformer les 7 grands parcs naturels urbains départementaux en vrais poumons verts mieux adaptés aux attentes du public : qualité de l’accueil, de l’accessibilité et de l’offre de loisirs.


-    Collège numérique : généralisation à tous les collèges des Espaces Numériques de Travail et ouverture progressive au livre numérique.


-    Plan Collèges Avenir : la poursuite d’un vaste programme avec, notamment, le nouveau collège d’Antibes-les-Pins et le lancement du chantier de réhabilitation du collège Les Mûriers à Cannes.


-    TNT : accompagner l’arrêt de l’analogique le 24 mai en finançant à 100 % 8 relais numériques au bénéfice de 61 communes rurales des Alpes-Maritimes.


-    Déchets : approbation et mise en place du Plan d’Elimination Départemental des Déchets Ménagers et Assimilés.


 

L’ensemble de ces chantiers sera engagé en respectant les grands équilibres budgétaires selon 5 axes forts :


-    stabilité fiscale comme en 2010,


-    diminution du recours à l’emprunt qui sera plafonné à 94 M€, ramenant le ratio d’endettement à 6 années et demie comme avant la crise,


-    poursuite de la rationalisation de la dépense publique avec, pour la 3e année consécutive, le maintien des dépenses de fonctionnement à 960 M€, ce qui est historique et inédit en France. A noter une nouvelle baisse des dépenses de réceptions et de communication de 12,5 % après – 10 % et  – 15 % en 2010 et 2009,


-    redimensionnement progressif de l’investissement à 250 M€, volume qui permettra d’assurer la poursuite des grands chantiers des Alpes-Maritimes. Depuis 2004, l’essentiel de l’effort audacieux et innovant de rattrapage a été accompli portant l’effort par habitant à 391€, largement au-dessus de la moyenne nationale des départements millionnaires de 256 €. Le Département se devait de retrouver des niveaux d’investissement plus conformes à la moyenne nationale sans renoncer à l’essentiel.


-    Et enfin un rétablissement spectaculaire des niveaux d’épargne avec une progression de 30 % pour retrouver les niveaux de 2008.