Partager
plus

Pêche au corail

RetourLe 2 février 1551, un patron cannois s’engage à trouver deux mariniers et à organiser une saison de pêche au corail au large de la Sardaigne.


1. Premièrement ledict o[n]t [con]venu que led[ict]
2. Patro[n] Vian s[e]ra tenu com[m]e ainsi
3. l’a p[ro]mis trouver deux b marin[i]ers
4. bons et suffisans et avec eulx
5. s’en aller coralhar en Sardègne
6. la saison prochaine avec le laut (1)
7. que led[ict] patro[n] Peyro[n] dit
8. avoir à Larguier (2) [com]mun avec
9. messire Ambroyse Vale[n]tin, marcha[n]d
10. dud[ic]t Larguier, lequel laut led[ict] patro[n]
11. Vean co[n]duyra et patronegera [com]me faisoit
12. Led[ict] patro[n] Pierre Dalmas et despartir
13. de ce pays quand ceulx de
14. Araisse(3) despatiro[n]t et y demeurer
15. tant que s[e]ra nécess[ai]re de coralhar
16. au nom et p[ro]fict respect[ivement] dud[ict] s[ieu]r Vale[n]tin.


(1) Laut, lahut, s. m. : tartane ; grand filet à manche que l’on traîne avec une tartane (Mistral)
(2) Larguier. Il s’agit de Alghero sur la cote occidentale de Sardaigne, entre le cap de la Coccia et le cap Marargiu.
(3) Araisse, c’est-à-dire Alassio.

Source : A.D.A.M. 03E 018/002