Partager
plus

La musique n'adoucit pas toujours les mœurs

RetourEn 1729, Mathieu Raimbert porte plainte devant la justice royale de Grasse, pour avoir été molesté par H. Raybaud


1. ….le supliant étant dans le jardin de la dame de
2. la Gaude veuve de messire de Lombard, s[eigneu]r de Saint
3. Benoit, tenu a rante par le nommé Charles, attandant
4. l’heure d’aller jouer du viollon a Honnore Raybaud, fils
5. de Jean de la ditte ville, aux endroits ou il luy auroit
6. indique, et parce que le s[uplian]t s’est aperçu qu’il ne
7. pouvoit pas jouer du viollon, il auroit dit aud[it] Raybaud
8. qu’il ne pouvoit pas jouer du viollon, deffaut
9. de cordes, cellui ci, d’un air de suffisance, auroit
10. traitte le supliant de coquin, gueux et malheureux,
11. quil ne devoit pas se presanter s’il n’etoit pas en
12. état de jouer du viollon, surquoy le supliant luy
13. auroit reparti honnetement qu’il croyoit effectivement
14. que son viollon feut muny de tout son necessaire
15. pour s’en servir, pour lors le dit Raybaud, sans aucun
16. fondement, tout transporte de colere, se seroit jetté
17. sur le s[uplian]t en lui donnant plusieurs coups de
18. poings et de pieds sur touttes les parties de son
19. corps et ensuitte lauroit renverse a terre et luy
20. auroit mourdu la bouche droitte qu’il lui en a arrache
21. la plus grande partie…


Source : AD des Alpes Maritimes 09B 0273