Partager
plus

Parc de Vaugrenier

Ce parc naturel départemental, situé à 17 km de Nice et 5 km d'Antibes, déploie ses 100 hectares sur la commune de Villeneuve-Loubet.

 Un étang naturel d'eau douce unique dans les Alpes-Maritimes

A quelques mètres de la mer et des plus importantes villes et voies de communication de la zone littorale, oubliez la vie urbaine pour faire une halte apaisante dans cet immense jardin où vous pourrez vous détendre et pratiquer des activités sportives de plein air.

Dès le VIIe siècle avant J.C., les Romains séduits par ce site, s'y étaient installés.
Des fouilles archéologiques reprises récemment par des chercheurs de l'université de Nice-Sophia Antipolis, en accord avec le ministère de la culture, ont permis de mettre à jour les vestiges du village julio-claudien de Vaugrenier et d'un temple dédié à Mercure.

En profondeur, le sol est composé de tuf volcanique surmonté de marnes. Leur étanchéité conditionne une circulation d'eau dans les dépôts supérieurs et l'alimentation du seul étang naturel d'eau douce du littoral des Alpes-Maritimes. La nature géologique du sol détermine la répartition des prairies, bois et zones humides qui alternent dans cet espace naturel préservé.

Savez-vous reconnaître les espèces végétales typiques des zones humides et des régions méditerranéennes ? Une promenade dans ce parc vous aidera à tester vos connaissances et celles de vos enfants.

Les prairies, d'une superficie de 21 hectares, sont entrecoupées de ruisseaux bordés d'arbres parmi lesquels des ormes, des frênes, des peupliers, des saules, des érables et des mûriers. Les bois couvrent 72 hectares de chênes lièges, de chênes verts, de chênes blancs et de pins. Dans le sous-bois, s'épanouissent de la myrte, du chèvrefeuille, de la bruyère et du ciste.

 

La vie animale est très intense et, si vous savez être discrets et la respecter, vous aurez le bonheur d'apercevoir quelques-uns des multiples animaux qui peuplent les forêts du parc : renards, lapins de garenne, écureuils, hérissons, chauves-souris, couleuvres, grenouilles.


Vous pourrez vous promener, vous restaurer, faire du sport, accompagnés par le chant des grives, mésanges, fauvettes et autres oiseaux.

Enfin, ne manquez pas de vous arrêter près de l'étang qui constitue l'un des sites rares de notre département. Biotope exceptionnel, il avait été envahi par les roseaux et progressivement déserté par l'avifaune. Sa réhabilitation, engagée en 1995, a permis de dégager un plan d'eau libre où des oiseaux migrateurs et sédentaires ont pu de nouveau s'installer. Canards, hérons, aigrettes agrémentent ce plan d'eau exceptionnel.

Vous pourrez les admirer à partir du poste d'observation mis en place par le Conseil général.
 

Accessibilité des parcs aux personnes en situation de handicap

parc_handi_1.png
La politique départementale en faveur des personnes handicapées s’étend à tous les Parcs Naturels Départementaux...

Consultez la page webConsultez la page dédiée...