Partager
plus

Le climat

Les traits généraux du climat     


Le littoral : Un climat Méditéranéen.

 

  • À l'Est du Var, un vaste Adret baigne par la mer
    Le littoral est dominé par des montagnes exposées au Sud ; les températures s'élèvent de Cannes à Menton, au fur et à mesure que les massifs se rapprochent de la mer.
  • L'été : chaud et sec
    Alors que dans le reste de la France, la mauvaise saison pour les végétaux est l'hiver, ici, la saison difficile est l'été.
    D'où : une végétation spécifique adaptée à la sécheresse et la nécessité de l'irrigation pour l'agriculture.
  • La clémence des hivers
    L'hiver de la Côte d'Azur contraste par la douceur de ses températures et son ensoleillement avec l'hiver du reste de la France.

     

      Moyennes hivernales :
    • Cannes : 8°8
    • Antibes : 9°
    • Nice : 9°2
    • Monaco : 11°
    • Menton : 9°5

     

      Moyenne des minima absolus de janvier :
    • Cannes : -1°2
    • Nice : 0°7
    • Monaco : 0°8
    • Menton : 0°8
    • Monaco est la station la mieux abritée du littoral.

 

Les précipitations : Une très grande irrégularité.

 

  • Au cours de l'année : très fort minimum d'été, violentes averses d'automne,
  • D'une année à l'autre : aussi bien pour le nombre de jours de pluie que pour le total des précipitations (il faut utiliser avec prudence les statistiques d'une seule année).


Importance des microclimats.

 

  • Une très grande variabilité dans l'espace des températures et des pluies,
  • En raison de la proximité de la mer et de la montagne, du compartimentage dû au relief, des différences d'exposition.


Le climat méditéranéen est modifié en altitude par la montagne.

 

  • Les précipitations.
    • Eté : fréquentes pluies d'orage, en fin d'après-midi, sur les hauts-reliefs,
    • Hiver : les précipitations tombent sous forme de neige, mais avec une grande irrégularité. Les Alpes-Maritimes constituent la partie la plus enneigée des Alpes du Sud (c'est la conséquence de l'humidité (due au voisinage de la mer) mais certaines années, l'hiver est une saison sèche.
  • Les températures.
    • En toutes saisons, des moyennes plus élevées que dans les autres parties des Alpes françaises.
    • L'influence adoucissante de la Méditerranée proche se manifeste surtout en saison froide.
    • Le printemps est une saison fantasque : des températures déjà élevées et de brusques retours du froid.

 

Les précipitations


Téléchargez le document sur les irrégularités des précipitations dans les Alpes Maritimes sur 3 années, au format PDF L'irrégularité des précipitations sur 3 années : 1978, 1979, 1980
 

Flash sur 3 années: 1979, 1984, 1985

Le mois d'octobre 1979

Pluies torrentielles en 3 épisodes:
du 4 au 6, du 10 au 16 (300 A 500 mm en 7 jours ; point fort : le 13), du 22 au 29.

L'année 1984

Mai : un mois exeptionnellement froid et pluvieux
Les pluies, inférieures à 300 mm sur la côte et le nord-ouest du département, sont comprises entre 400 et 450 mm ailleurs (record-Coursegoules : 456,4 mm), soit des hauteurs 4 à 7 fois supérieures à la normale.

Juillet : un mois sec
La pluviométrie est voisine de zéro sur une grande moitié sud du département.

0ctobre : très pluvieux
surtout à l'est de Nice, où les rapports à la normale sont de 2 à 3.

Le mois de janvier 1985

Un mois exeptionnellement froid

 

  • - 29°5 à Saint-Auban,
  • - 24° à Isola,
  • - 12° à Cannes,
  • - 8°9 à Antibes-la-Garoupe.


La neige tombe abondamment sur le littoral

A Nice, deux records absolus battus (Nice-Aéroport)

 

  • Le froid, avec -7°2 (précédent record, 6 mars 1971 : -5°)
  • La neige, avec 38 centimètres (2 février 1956 : 10 cm)

 

Les années 90: contrastes climatiques

Un climat brutal : de longues périodes de sécheresse alternent avec des pluies catastrophiques. On observe fréquemment, en quelques jours, le cinquième des précipitations annuelles.

 

  • 1992 - octobre : Le mois le plus arrosé depuis 1946 (1946 : création du service météo de l'aéroport)
    Très loin devant, Cannes (210 mm) et le haut-pays (276 mm à Saint-Martin-Vésubie).
    La moyenne des mois d'octobre des 45 derrières années était de 121 mm.
    Précédents records :
    • Octobre 1979 : 334 mm,
    • Octobre 1987 : 379 mm (la journée du 3 octobre : 104 mm ; celle du 5 octobre : 89 mm).
  • 1992 - novembre :
    20,6 mm d'eau, dont 18 le 1er novembre.
  • 1993 - janvier :
    Un mois exceptionnellement sec : 0 mm
  • 1993 - septembre-novembre
    En deux mois, trente et un jours de pluie d'une violence digne des orages tropicaux. En septembre, Menton a reçu en une seule heure 70,8 mm d'eau.
    Les dégâts sont catastrophiques dans le nord-est du département (un pont enlevé à Tende).
  • 1995 - juillet
    Les précipitations sont très déficitaires sur le littoral, elles sont excédentaires pratiquement partout ailleurs.
  • 1996 - janvier : mois exeptionnellement pluvieux
    Octobre : contraste entre l'humidité de la première quinzaine et la sécheresse ensuite.


Téléchargez le document sur les précipitations et les températures dans les Alpes Maritimes, au format PDF Voir l'évolution des précipitations et des températures sur différentes communes des Alpes-Maritimes